line-reddot_sepparatorTournage Mémoires affectivesPalomar | Depuis 1993, la mission de Palomar est de produire des films d’auteurs ainsi que de soutenir et développer les talents de la relève québécoise. Une jeune fille à la fenêtre est le premier long métrage de Francis Leclerc, un film d’époque qui a été acclamé par la critique et présenté dans plusieurs festivals au Québec et à l’international.

Mémoires affectives, deuxième long métrage de Francis Leclerc, gagne en 2004 4 Prix Jutra {meilleur film, meilleure réalisation, meilleur comédien et meilleur montage} et 3 Prix Génie {meilleure réalisation, meilleur scénario original, meilleur comédien}. Le film remporte également le prix Coup de Cœur du public au Rendez-vous du cinéma québécois 2004. Lors du Festival du film francophone de Namur 2005, Mémoires affectives se voit décerner le Bayard d’or du meilleur scénario.  Un été sans point ni coup sûr, troisième long métrage du tandem Francis Leclerc et Barbara Shrier, a pris l’affiche à travers la province en août 2008 précédé du court métrage Caporal Crevette de Christian Laurence.  Ce « feel-good  movie » a su toucher le public d’ici et à travers le monde via plusieurs festivals.

Parallèlement aux projets de longs métrages, Palomar a produit Une Éclaircie sur le fleuve, première œuvre de la jeune réalisatrice Rosa Zacharie. Présentée lors de la soirée d’ouverture au Festival International en Abitibi-Témiscamingue, cette œuvre poétique a été nominée pour un Prix Génie {meilleur court métrage dramatique 2002}.

Sur la scène internationale, Palomar a co-produit Un ange à la mer, premier long métrage du réalisateur belge Frédéric Dumont. Tourné au Maroc et mettant en vedette Olivier Gourmet, Anne Consigny, Louise Portal et Pierre-Luc Brillant, le film a fait fureur dans les festivals à travers le monde incluant la première canadienne au Festival du nouveau cinéma de Montréal et le Grand Prix du meilleur film au Festival Karlovy Vary de 2009.  Il a été vu dans plus d’une vingtaine de festivals et pays.

En 2010, Palomar a produit son premier film en anglais. The Year Dolly Parton Was My Mom (Dolly Parton, ma mère et moi), premier long métrage de Tara Johns, a été choisi comme film de clôture aux Rendez-vous du cinéma québécois et a été présenté dans plusieurs festivals en Europe et Asie. Le film a gagné le Prix du meilleur long métrage lors du 8ième LA Femme Film Festival à Hollywood. Il a pris l’affiche au Canada en mars 2011 et par la suite, se voit accordé une distribution aux Etats-Unis, Grande-Bretagne, Australie, Pays-Bas, France, Moyen-Orient, Corée du Sud et Turquie. Jamais une histoire mère-fille n’aura touché autant de cœurs.

Prochainement en tournage : Out Late une comédie dramatique écrite par Thomas Michael et Paolo Mancini, réalisée par Léa Pool. En développement pour 2017-2018 : L’Île-aux-Paons (aka Brain Freeze), une comédie d’horreur « made in Québec », premier long métrage de Julien Knafo, Accommodements raisonnables et The Ethel Stark Project, deux œuvres originales de Tara Johns.

Avec ses nouveaux projets en cours de développement et de production, l’équipe de Palomar persiste et signe. Elle maintient le cap sur ce qui fait sa particularité, la promotion du cinéma d’auteur, la fidélité envers ses collaborateurs et la volonté de faire les choses différemment.

line-reddot_sepparator

Barbara Shrier | Productrice accomplie et bien connue au sein de l’industrie cinématographique montréalaise, Barbara Shrier compte plus de 20 ans d’expertise en production au grand et au petit écran. Barbara Shrier a acquis une solide base dans le domaine de la production en travaillant avec les cinéastes de renoms, tels que Louis Malle {Atlantic City, 1980}, Jean-Jacques Annaud {Quest for Fire, 1981} et Alan Rudolph {The Moderns, 1987}. De plus, elle a travaillé sur les long métrages tels que Comment Faire l’Amour avec un nègre sans se fatiguer de Jacques W. Benoit {1988}, Cargo de Francois Girard {1989}, Automne Sauvage de Gabriel Pelletier {1991}, L’Homme idéal de Georges Mihalka {1995}.

En 1996-1997, elle a supervisé le développement et la production de The Red Violin de François Girard, tourné en cinq langues dans cinq pays et acclamé mondialement autant par la critique que par le public.

En 2001, elle a produit Une jeune fille à la fenêtre de Francis Leclerc. En 2002, elle est mise en nomination pour un Prix Génie pour Une éclaircie sur le fleuve, premier court métrage de Rosa Zacharie. En 2004 elle a produit le deuxième long métrage de Francis Leclerc, Mémoires affectives, gagnant de 4 Jutra {Meilleur film, Meilleure réalisation, Meilleur comédien et Meilleur montage} ainsi que 3 Génies {Meilleure réalisation, Meilleur scénario, Meilleur comédien}.

Un été sans point ni coup sûr prend l’affiche en 2008, sa 3e collaboration avec Francis Leclerc et en 2009 elle a coproduit avec la maison de production belge Dragons Films le premier long métrage de Frédéric Dumont, Un ange à la mer .

Avec The Year Dolly Parton Was My Mom (Dolly Parton, ma mère et moi) de Tara Johns qui a pris l’affiche en mars 2011, Barbara a fait sa première incursion dans le cinéma de langue anglaise. Le film a été choisi comme film de clôture aux Rendez-vous du cinéma québécois et a été présenté dans plusieurs festivals en Europe et Asie. Le film a gagné le Prix du meilleur long métrage lors du 8ième LA Femme Film Festival à Hollywood. Il est présentement distribué aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Australie, en Corée du Sud et en Turquie.

Son engagement envers le cinéma d’auteur continue avec le tournage prochain de Out Late, une comédie dramatique écrite par Thomas Michael et Paolo Mancini, réalisée par Léa Pool; et le développement de L’Île-aux-Paons (aka Brain Freeze) une comédie d’horreur de Julien Knafo,  Accommodements raisonnables et The Ethel Stark Project, deux textes originaux de Tara Johns.

line-reddot_sepparator